Les Romans de L'écrivain Paimpolais Guy RICHART

 

 

Guy RICHART,  L'auteur

 

 

Bonjour à tous mes lecteurs et à toutes mes lectrices de la toile,

Le début de cette année 2015 a marqué, après une violente augmentation des dérèglements climatiques en 2014, les prémices d'une guerre des Civilisations soigneusement soutenue par la bêtise épaisse des protagonistes Lambda asservis par nos dirigeants de tous bords et de toutes idéologies. La violence qui a déchiré les êtres humains en ce sinistre mois de Janvier, n'est que le résultat inévitable des manœuvres néoconservatrices, néolibérales et financières pour maintenir en vie leur système économique aberrant, en bout de course.

Des fous de la finance et de Dieu usent aujourd'hui d'une cruauté supérieure à celle des Nazis, qui organisaient le meurtre à l'échelle industrielle avec une barbarie inimaginable, mais pourtant "calculée" dans l'esprit de ces monstres, afin ne pas amplifier la souffrance de leurs victimes. Nos nouveaux Démons, chaque jour, en toute connaissance de cause et en mesurant le lot de douleurs et d'horreur qu'ils provoquent, empoisonnent, affament, abattent des millions d'hommes et de femmes. Ils anéantissent sans espoir de retour des écosystèmes essentiels à la survie des générations futures. Ils brûlent vifs des êtres humains désarmés, tuent des journalistes sans défense, dont je ne cautionne pas les blessures qu'ils ont infligées par leur plume aux croyants pacifiques, mais, qui ne méritaient pas d'être tués comme des chiens. Ils achèvent sans pitié des soldats déjà hors de combat et tranchent la tête au couteau des reporters qui ne font que leur travail d'information. En plus de tuer des personnes de confession Juive au nom de la religion, ils assassinent aussi les civils des territoires qu'ils occupent pour les obliger à se convertir.

Ma France, est toujours plus minée et rongée jusque dans son service public par des carriéristes qui se doublent de faussaires, de menteurs et de provocateurs. Ils se disent prisonniers de lois qu'ils inventent eux-mêmes pour maintenir en vie un système économique qui n'a pas d'avenir. Mais beaucoup plus grave est leur incompétence qui les empêchent de mesurer le risque majeur surplombant nos têtes comme une épée de Damoclès. La nature va nous présenter la facture et ce n'est pas en tournant le dos aux Russes et aux Grecs, venant de marquer à juste titre leur ras le bol du système financier, que les grands messes sur la situation climatique risquent de faire évoluer les solutions. Nous n'avons plus le temps de discuter. L'heure est à l'action, à la régulation douce de la démographie, à la production utile plus que génératrice de profit et à la croissance stabilisée plutôt qu'à la surproduction effreinée. Sinon, nous sommes tous morts avant 5 ans.

Guy RICHART, le 8 février 2015.

Le logo du site

 

  

Retour à l'accueil
Retour à la page précédente

Le site est hébergé par:
http://www.ovh.com/fr/index.xml

Avertissement à lire !