Les Romans de L'écrivain Paimpolais Guy RICHART

 

 

Guy RICHART,  L'auteur

 

 

Bonjour à tous,

Quand on vit dans un pays où l'escroquerie commerciale n'a jamais été aussi aisée, où la mafia financière et boursière ainsi que les élus sont, pour un bon tiers, des repris de justice ou bien des fascistes économiques néoconservateurs sans aucun scrupule, échappant aux châtiments par les manigances des baveux à leurs bottes, je tiens à préciser quelques points de détail concernant mon site.

Tous les particuliers qui veulent télécharger, lire et même imprimer mes PDF au format A5 recto-verso - ces derniers sont conçus pour cela - dans le cadre d'un usage famillial, peuvent le faire sans aucun problème. En faisant poser une bonne reliure sur ces copies, ils disposeront même d'un livre de qualité. Ils ne doivent pas, par contre, s'en servir dans des buts commerciaux

Pour mes films et mes documentaires, le visonnage et la copie privée, sans objectif lucratif, sont également autorisés.

Les chansons ne sont que des hommages. Elles sont en accès non restreint, et, depuis 40 ans, quasiment libres de droit. Pour obtenir une interprétation de qualité professionnelle, il est préférable d'acheter les albums originaux, s'ils se vendent encore...

Si un éditeur s'intéresse à mes écrits, il doit savoir que ces derniers sont protégés à la SGDL depuis la fondation du site. Etant donné l'Holocauste de la culture française dont sa caste est responsable, je le considère comme tous les autres fabricands de mélasse littéraire, tel un subalterne incompétent qui ne mérite même pas les miettes des fruits de son mauvais travail. Pour tous les éditeurs, sans exception, les stipulations du contrat seront immuables et non négociables :

  • Je garde mes droits d'auteur sur l'oeuvre dans tous les cas.
     
  • Je touche 50% des recettes de la vente des livres édités.
     
  • Je touche 20% des recettes des adaptations cinématographiques ou télévisuelles de mes romans et nouvelles.
     
  • J'ai un droit de regard sur les scénarii des adaptions.
     
  • L'éditeur n'a aucun droit sur les adaptations cinématographiques ou télévisuelles de mes romans.
     
  • Si l'oeuvre est un succès au cinéma, à la télévision ou bien en librairie, ma part de recette sur les ventes des livres, atteindra 60%.

Si ces conditions ne plaisent pas, passez au large, Marchands de soupe !

Guy RICHART, le 1 janvier 2016

Le logo du site

 

  

Retour à l'accueil
Retour à la page précédente

Le site est hébergé par:
http://www.ovh.com/fr/index.xml